28/06/2005 | communication | PDF | imprimer

Caslano

Comm. TI, distr. de Lugano. Selon la tradition, la localité fut construite sur une fortification romaine, dont l'existence serait prouvée par l'ancien toponyme Castellano, qui a survécu jusqu'au XVIIIe s. et par la structure compacte du centre jadis fortifié. C. comprend les hameaux de Magliasina et Torrazza. Ce dernier fut l'objet de querelles acharnées avec la commune de Lavena (I), auxquelles mit fin le traité de Varèse (1604) entre les cantons suisses et le duché de Milan. Le territoire communal se situe sur la rive droite du delta de la Magliasina, tandis que l'ancien centre, au bord du lac, est adossé au mont C. (ou Sassalto). Env. 350 hab. en 1591, 494 en 1801, 690 en 1850, 651 en 1900, 898 en 1950, 3495 en 2000.

L'église paroissiale, intégrant le bâtiment préexistant, fut construite en 1653. Une économie préindustrielle dynamique (pêche, carrières de calcaire et fours à chaux, carrières d'argile et tuileries, transports lacustres, agriculture), complétée par les revenus de l'émigration, assurait aux familles de la commune une certaine aisance, dont témoignent la qualité architecturale du centre et les nombreuses acquisitions de terres et de bois que les habitants de C. ont effectuées dès le XVIe s. à Pura et sur la Collina d'Oro, de l'autre côté du lac. Après la Deuxième Guerre mondiale, l'agriculture perdit de son importance, les activités extractives et la pêche disparurent et le secteur touristique se développa (hôtels, restaurants, maisons de vacances, résidences secondaires), ainsi que les activités industrielles, artisanales et commerciales, favorisées par la possibilité de faire appel à des travailleurs frontaliers. La croissance démographique considérable des dernières décennies, conséquence d'une forte immigration et fruit d'un énorme essor du bâtiment, confère aujourd'hui à C. les caractéristiques typiques de zone suburbaine, avec une infrastructure touristique bien organisée.


Bibliographie
– N. Greppi, La Vicinia di Caslano, 1929 (rééd. 1982)

Auteur(e): Bernardino Croci Maspoli / MFR