Jean d'Eych

naissance vers 1404 en Thuringe, décès 1.1.1464 à Eichstätt (Bavière). Etudes à Vienne (dès 1423) et à Padoue (dès 1429), docteur en l'un et l'autre droits. Recteur à Padoue (1433-1434), puis professeur à Vienne. Doyen (1435 et 1437-1438), chancelier des ducs d'Autriche Albert V et Albert VI, évêque d'Eichstätt (1445). En 1438-1439, J. fut l'un des représentants de l'empereur Albert II au concile de Bâle où il prononça un discours le 2 janvier 1439. Lors de la déposition du pape Eugène IV, il défendit la politique impériale de neutralité. Après la bataille de Saint-Jacques-sur-la-Birse (1444), il fut envoyé par l'empereur Frédéric III auprès du dauphin de France (futur Louis XI). Réformateur de son diocèse d'Eichstätt, J. appliqua un grand nombre de décrets du concile de Bâle. Il a laissé une correspondance et des discours.


Bibliographie
NDB, 10, 483-484
– F. Machilek, «Ein Eichstätter Inquisitionsverfahren», in Jahrbuch für fränkische Landesforschung, 34/35, 1974/1975, 417-446
VL, 4, 591-595

Auteur(e): Christian Folini / FP