Carabbia

Ancienne commune TI, district de Lugano, partie de la commune de Lugano depuis 2008. Village sur les flancs du San Salvatore, le long de la route menant à Carona. La commune de Grancia fit partie de C. jusqu'en 1825. 1213 Carabio. 110 hab. en 1590, 143 en 1696, 227 en 1801, 143 en 1850, 138 en 1900, 122 en 1950, 110 en 1960, 512 en 2000. Au Moyen Age, les Della Torre, famille noble de Mendrisio, et le couvent de Torello à Carona possédaient des terres à C. Rattaché à la paroisse de Lugano jusqu'en 1471, puis à celle de Saint-Pierre de Pambio, C. devint paroisse en 1608 et comprit Grancia jusqu'en 1670. L'église, mentionnée en 1579, fut bâtie sur les fondations d'un ancien oratoire; comme elle est dédiée à saint Cyr, on suppose des liens avec Pavie. Maison Laurenti (du XVIIe s.) dans le noyau historique de C. L'émigration joua un rôle important pour le village, à l'économie largement agricole. Au XIXe s., on creusa "la grotte du trésor" au-dessus du village en espérant y découvrir un filon argentifère. Les dernières décennies ont connu une croissance importante de la population (avec une forte augmentation de navetteurs travaillant à l'extérieur), à l'origine de nouveaux quartiers.


Bibliographie
– G. Sarinelli, Note storiche sulla Veneranda parrocchia di S. Siro in Carabbia, 1911
– O. Camponovo, «Gli antichi comuni e borghi del Sottoceneri nel Medioevo», in AST, 3, 1960, 112-113
– B. Anderes, Guida d'arte della Svizzera Italiana, 1980, 304-305

Auteur(e): Antonio Gili / CHR