No 3

Klingen, Walther von

Majeur le 26.12.1239, décès 1.3.1284. Fils d'Ulrich II von Altenklingen, fondateur de Klingnau (1239). ∞ av. 1249 Sophia von Frohburg. Après la mort de son père (1249/1250), K. reprit les biens argoviens de l'héritage maternel lors du partage de la succession (1251/1253). Ses donations furent nombreuses et importantes, de même que les opérations juridiques dont il fut à l'origine: il fonda notamment le couvent bâlois de Klingental en 1257 et arbitra le litige successoral des Kibourg en 1267. K. vendit Klingnau à l'évêque de Constance en 1269 et acquit en revanche des biens à Strasbourg, où il possédait une maison. Bourgeois de Strasbourg en 1273. Membre intime de la suite de l'empereur Rodolphe Ier de Habsbourg, particulièrement en 1273-1276 et 1283. Avant sa mort, il est attesté deux dernières fois dans des dispositions testamentaires des 26 et 28 février 1284. Auteur de huit chants courtois figurant dans le Codex Manesse.


Bibliographie
– O. Mittler, Geschichte der Stadt Klingnau, 21967, 32-49, 342-346
VL, 10, 646-650
– M. Schiendorfer, «Walther von Klingen: Vorsitzender eines Basler Sängerkreises? Eine regionalgeschichtliche Fallstudie», in Zeitschrift für deutsche Philologie, 122, 2003, 203-229 (cah. spécial)

Auteur(e): Max Schiendorfer / EVU