Jacques de Soleure

Probablement membre du clergé de Soleure, J. est l'auteur présumé de l'œuvre morale et didactique Flores moralium, remontant peut-être au tournant des XIVe et XVe s. Ecrit selon le canon des Disticha Catonis, ce texte, composé d'hexamètres et comprenant au moins deux volumes, est en grande partie perdu. Seuls cinquante-trois vers ont été conservés, cités dans l'œuvre de Felix Hemmerli De nobilitate et rusticitate. Le catalogue des livres (1424) figurant dans les statuts du chapitre de Saint-Ours de Soleure mentionne sous le titre Speculum morum metrice une œuvre assimilée à ses Flores moralium.


Bibliographie
VL, 4, 494-495

Auteur(e): Michael Bärmann / EVU