• <b>Jan Hus</b><br>Exécution du réformateur à Constance en 1415, telle qu'imaginée par le dessinateur de la <I>Spiezer Chronik</I> (1485) de  Diebold Schilling (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.16, p. 660). Jugé hérétique et emprisonné au château de Gottlieben (TG) par les instances ecclésiastiques réunies lors du concile de Constance, Jan Hus fut brûlé vif le 6 juillet 1415 devant les portes de la ville de Constance.

No 1

Hus, Jan

naissance vers 1370 à Husinec (Bohême méridionale), décès 6.7.1415 à Constance. Professeur et recteur de l'université de Prague (1409). Prédicateur tchèque très influent. Se fondant sur l'autorité exclusive de la Bible, H. prônait une réforme de l'Eglise, dont il critiquait la hiérarchie et les abus, en particulier les indulgences. A cette institution qu'il tenait pour décadente, il opposait la vraie Eglise, qui est invisible (ecclesia invisibilis). Accusé d'hérésie et condamné par les instances ecclésiastiques, il en appela à Jésus Christ, seule autorité légitime. Sa tentative de disculpation devant le concile de Constance échoua. Malgré le sauf-conduit de l'empereur Sigismond, il fut brûlé à Constance comme hérétique.

<b>Jan Hus</b><br>Exécution du réformateur à Constance en 1415, telle qu'imaginée par le dessinateur de la <I>Spiezer Chronik</I> (1485) de  Diebold Schilling (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.16, p. 660).<BR/>Jugé hérétique et emprisonné au château de Gottlieben (TG) par les instances ecclésiastiques réunies lors du concile de Constance, Jan Hus fut brûlé vif le 6 juillet 1415 devant les portes de la ville de Constance.<BR/>
Exécution du réformateur à Constance en 1415, telle qu'imaginée par le dessinateur de la Spiezer Chronik (1485) de Diebold Schilling (Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne, Mss.h.h.I.16, p. 660).
(...)


Bibliographie
– A. Molnar, Jan Hus: testimone della verità, 1973
– P. de Vooght, L'hérésie de Jean Huss, 21975
– P. Hilsch, Johannes Hus (um 1370-1415), 1999

Auteur(e): Jan Milic Lochman / LD