14/10/2004 | communication | PDF | imprimer

Breganzona

Comm. TI, distr. de Lugano, sur une pente à l'ouest de Lugano, qui comprend plusieurs villages dont le plus important est Biogno, agglomération historique ayant fusionné avec B. en 1925 seulement (Mulini a été cédé à Bioggio). 984 Brianzona, 1022 Briogno. 35 feux en 1591, 232 hab. en 1850, 369 (200 sans Biogno) en 1900, 883 en 1950, 4654 en 1990, 4782 en 2000.

Le monastère milanais de Saint-Ambroise possédait des terres à B. au XIIe s. L'église Saint-Cyr de Biogno (toile de Giuseppe Antonio Petrini, représentant le saint; nef ajoutée en 1881) fut en relation avec le monastère de San Pietro in Ciel d'Oro de Pavie; consacrée en 1489 et faisant partie de la pieve de Lugano, elle se détacha de l'église mère Saint-Laurent en 1773, et devint l'église paroissiale de B. L'oratoire Saint-Sébastien à B. date de 1579, la confrérie du Saint-Rosaire de 1673. Les ressources économiques des deux villages étaient surtout agricoles (vigne, élevage de moutons et de bovins, exploitation des forêts et surtout des châtaigniers); elles étaient complétées par l'émigration temporaire et au XIXe s. par la sériciculture (1500 mûriers en 1890). Les pâturages situés près de la cuvette de Cortivallo étaient souvent exploités en commun avec Muzzano, Bioggio, Massagno, Lugano, Sorengo, Vezia et Savosa; ce fut la cause de nombreux conflits relatifs à la juridiction.

Depuis 1950, B. connaît un rythme de croissance extraordinaire (1970-2000 accroissement démographique de 73%) propre à toute l'agglomération urbaine de Lugano, avec développement de la construction, privée (1980-1989: 36% de logements en plus) et publique (centre scolaire et sportif), et des voies de communication (nouvelles voies d'accès et réseau de trolleybus). La population active travaille en majorité dans le tertiaire (solde de l'émigration pendulaire -226 en 1960; -922 en 1980; - 1156 en 2000). La manufacture de boutons Pedrini SA est importante pour l'industrie locale. Avec son équipement hôtelier, B. s'insère dans l'infrastructure touristique luganaise. Une église néo-apostolique et un centre de la communauté évangélique pentecôtiste attestent une importante présence germanophone (1990: 537 germanophones et 3748 italophones) et protestante (1990: 444 protestants et 3648 catholiques). Il existe aussi dans la commune un lycée appartenant au diocèse.


Bibliographie
Breganzona, 1989-1990
– I. Marcionetti, Cristianesimo nel Ticino, 1, 1990, 197

Auteur(e): Antonio Gili / MFR