09/03/2011 | communication | PDF | imprimer

Bioggio

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. TI, distr. de Lugano, dans la basse vallée du Vedeggio. Outre l'ancien centre (1335 Biegio), elle comprend le hameau de Gaggio et, dès 1925, à la suite du démembrement de la commune de Biogno, celui de Mulini, sur la rive gauche du Vedeggio. Env. 250 hab. en 1599, 323 en 1801, 442 en 1850, 568 en 1900, 644 en 1950, 1504 en 2000.

La découverte de ruines romaines -- dont, en 1962, une villa rustica du IIIe s. apr. J.-C. et, probablement de la même époque, des ateliers et des thermes, mis au jour en 1992 -- donne toute son importance à la localité dans le cadre du Tessin romain. Il faut signaler aussi les récentes découvertes effectuées durant les travaux de restauration de l'oratoire Saint-Hilaire, où on a pu confirmer la présence d'un sanctuaire en bois du VIIIe s. Au Moyen Age les possessions de la noblesse étaient très nombreuses comme l'attestent aujourd'hui les anciennes résidences de campagne des noblesses luganaise et comasque, les comtes Riva et Rusca et les Avogadro de Côme. Les propriétés de l'Eglise étaient aussi considérables: au XIIIe s. le monastère de Sainte-Marie de Torello (Carona) possédait de nombreuses fermes qui, au XVIIe s., sont passées au couvent Saint-Antoine de Lugano. Le canton a nationalisé ces biens en 1852 et les a vendus aux enchères. Une église Saint-Maurice est mentionnée en 1261; d'après les fouilles de 1997-1998, elle pourrait dater du V-VIe s. La nouvelle église paroissiale fut reconstruite en style néoclassique (1773-1791) et, du vieux sanctuaire, seul le campanile fut conservé. L'oratoire de Saint-Hilaire déjà cité, érigé sur la colline homonyme, présente aujourd'hui l'aspect que lui donna l'agrandissement de 1680. B. qui se trouvait sur l'ancien axe de transit de la Strada Regina, est actuellement touché par l'autoroute; il accueille sur son territoire une partie de l'aéroport de Lugano-Agno et c'est le siège de la gare marchandises CFF; en outre, dès 1912, le chemin de fer régional Lugano-Ponte Tresa traverse la commune. Depuis les années 1960, une importante zone industrielle a vu le jour dans la plaine du Vedeggio; elle s'insère dans la zone de développement suburbain qui de Ponte Tresa se prolonge vers Rivera.


Bibliographie
Almanacco malcantonese e bassa valle del Vedeggio, 1970, 34-47

Auteur(e): Bernardino Croci Maspoli / MFR