15/05/2014 | communication | PDF | imprimer

Arosio

Comm. TI, distr. de Lugano. Village du haut Malcantone, divisé en deux noyaux bien distincts, Terra di sopra et Terra di sotto. 1335 Aroxio. Env. 300 hab. en 1599, 274 en 1696, 221 en 1801, 232 en 1850, 186 en 1900, 197 en 1950, 177 en 1960, 422 en 2000. Selon la tradition, A. était traversé par une voie romaine qui reliait Ponte Tresa au Monte Ceneri. Au Moyen Age, il joua un rôle central dans la haute vallée de la Magliasina, dénommée alors "vallée d'A." et constituait une circonscription économique et administrative comprenant A., Breno, Cademario, Mugena, Tortoglio et Vezio. L'église paroissiale Saint-Michel (mentionnée en 1217), fortement transformée entre 1640 et 1647, contient un précieux cycle de fresques d'Antonio da Tradate et de remarquables stucs réalisés par des artisans locaux aux XVIIe et XVIIIe s. Les artisans du bâtiment d'A. furent autrefois actifs dans presque toute l'Europe. L'activité agricole traditionnelle comportait aussi l'exploitation des alpages. Depuis quelques décennies, le secteur tertiaire prédomine. A partir de 1960, d'autres zones résidentielles se sont développées.


Bibliographie
– V. Chiesa, Lineamenti storici del Malcantone, 1961
– G.M. Staffieri, Malcantone, 1985, 76-81

Auteur(e): Bernardino Croci Maspoli / PS