29/01/2013 | communication | PDF | imprimer | 

San Nazzaro

Ancienne comm. TI, distr. de Locarno, formant depuis 2010 la comm. de Gambarogno avec Caviano, Contone, Gerra (Gambarogno), Magadino, Indemini, Piazzogna, Sant'Abbondio et Vira (Gambarogno). Situé au milieu de la riviera du Gambarogno, S. comprend notamment les hameaux de Casenzano, Taverna et Vairano. La commune de S. ne fut créée qu'en 1929 suite à la fusion des communes de Vairano (autonome dès avant 1670) et de Casenzano (comm. depuis 1803). 1258 sancto Nazario. 375 hab. en 1591, 346 en 1683, 340 en 1795, 477 en 1850, 314 en 1900, 291 en 1950, 641 en 2000. A Vairano, on a mis au jour des sépultures (avec des urnes cinéraires) datant peut-être de l'âge du Bronze, des céramiques et des monnaies d'époque romaine; à Mossana, on a trouvé de nombreuses tombes romaines. A Taverna s'élevait une tour (démolie au XIXe s.) donnée probablement aux Orelli par Frédéric Ier en 1186; appartenant ensuite à la corporation des Nobles de Locarno, elle fut utilisée pour contrôler le trafic commercial sur le haut lac Majeur et le long du Gambarogno. Au Moyen Age déjà, S. remplaça Vira comme centre de la vicinanza (communauté) du Gambarogno. Au XIIIe s., les assemblées de la communauté se déroulaient à Taverna sur le parvis de l'église. Lorsque, en 1487, le Gambarogno se sépara de Locarno, S. devint le siège des pouvoirs civil et judiciaire. Au spirituel, le village se sépara de l'église mère de Vira en 1558 pour former une paroisse. Mentionnée en 1258, l'église paroissiale Saints-Nazaire-et-Celse fut rénovée et agrandie en style néoclassique en 1790. L'économie, liée à l'agriculture et à l'élevage, fut aussi alimentée, dès le XVe s., par les revenus de l'émigration, notamment vers l'Italie (maçons et contremaîtres). Dans la seconde moitié du XXe s., S. a connu une forte croissance démographique. Localité à vocation touristique, on y trouve quelques hôtels et de nombreuses résidences secondaires. En 2000, les trois cinquièmes environ des emplois étaient occupés par des personnes venant de l'extérieur, dont de nombreux frontaliers.


Bibliographie
– V. Gilardoni, Père Rocco da Bedano, «Riviera del Gambarogno», in AST, 39, 1969, 377-394
MAS TI, 3, 1983, 78-89

Auteur(e): Graziano Tarilli / DW