No 2

Liechtenstein, Franz Josef II de

naissance 16.8.1906 à Frauenthal (Styrie), décès 13.11.1989 à Vaduz, cath. Fils du prince Alois, lieutenant-colonel autrichien et grand propriétaire, et d'Elisabeth Amalie, archiduchesse d'Autriche. Frère de Heinrich ( -> 5). ∞ 1943 Gina Wilczek ( -> 3). Etudes d'agronomie à Vienne (1925 à 1929), diplôme d'ingénieur forestier. Administrateur des biens familiaux, le prince représenta souvent son parent, Franz Ier ( -> 1) lors de manifestations officielles à l'étranger. En mars 1938, il favorisa la constitution d'un gouvernement de coalition pour se prémunir contre l'annexion éventuelle de la principauté à la Grande Allemagne. Régent dès le 30 mars 1938, il fut prince régnant du 25 juillet 1938 jusqu'à sa mort. En mars 1939, il se rendit à Berlin pour rencontrer Hitler. Lui et son gouvernement parvinrent à garder la principauté à l'abri des hostilités, en poursuivant une politique de neutralité calquée sur celle de la Suisse et en évitant d'irriter les dirigeants du IIIe Reich, d'autant que les biens familiaux se trouvaient sur les territoires qu'ils contrôlaient. La plupart des terres situées en Tchécoslovaquie furent confisquées par l'Etat tchécoslovaque après la guerre. En 1944-1945, le prince parvint à évacuer vers Vaduz sa collection d'art, grâce à ses relations avec le régime nazi. Après 1945, d'agricole qu'elle était, la principauté se transforma sous son égide en un pays industriel et de services, doté d'un Etat social. Plutôt réservé sur le plan politique, L. défendit au contraire avec force ses convictions chrétiennes et ses valeurs conservatrices. Ni intellectuel, ni orateur, sensible aux questions sociales, doté du sens de la justice, L. devint le symbole paternel de l'unité nationale. Il se méfiait des partis, car il craignait l'érosion de son rôle de monarque. De culture autrichienne, il veilla toutefois à resserrer les liens politiques de la principauté avec la Suisse. Il fut le premier prince à s'installer au L., en 1938, et le pays abrita dès lors la résidence principale de la maison princière. En 1984, il confia le pouvoir à son fils Hans-Adam II ( -> 4).


Oeuvres
Die Thronreden, 1986
Bibliographie
JbFL, 89, 1989, 7-17
– H. Wanger, Die regierenden Fürsten von Liechtenstein, 1995
– P. Geiger, Krisenzeit: Liechtenstein in den Dreissigerjahren 1928-1939, 2 vol., 1997 (22000)
– G. Wilhelm, «Der Weg der Liechtenstein-Galerie von Wien nach Vaduz», in JbFL, 95, 1995, 1-48
– D. Beattie, Liechtenstein: A Modern History, 2004
– P. Geiger et al., Fragen zu Liechtenstein in der NS-Zeit und im Zweiten Weltkrieg, 2005

Auteur(e): Peter Geiger / UG