No 3

Schädler, Gustav

naissance 18.11.1883 à Triesenberg (FL), décès 19.6.1961 à Vaduz, cath., de Triesenberg. Fils d'Adolf, agriculteur et conseiller municipal, et de Maria Beck. ∞ 1918 Olga Real. Ecole normale à Bad Saulgau (Wurtemberg, 1900-1906), études de philologie et d'histoire à l'université de Zurich (1906-1912), diplôme de maître secondaire (1917). Maître secondaire à Vaduz (1914-1922 et 1928-1945). Député du parti populaire chrétien-social au Landtag (1919-1922), S. prit position en faveur de la Constitution liechtensteinoise de 1921. Chef du gouvernement du Liechtenstein (1922-1928), sa présidence fut marquée par l'élaboration d'éléments centraux du droit de la principauté, la conclusion du traité d'union douanière avec la Suisse (1923) et l'adoption du franc suisse comme monnaie légale (1924). S. démissionna à cause du scandale de la Caisse d'épargne. Membre du conseil scolaire du Liechtenstein (1939-1945), collaborateur indépendant à la NZZ pendant plusieurs années, rédacteur du Liechtensteiner Vaterland (1943-1944). En 1946, il fut condamné à six mois de prison pour espionnage en faveur de l'Allemagne nazie. S. se distingua surtout par son attitude favorable au renforcement, dans la constitution, des droits populaires selon le modèle suisse.


Bibliographie
Liechtensteiner Vaterland, 21 et 24.6.1961
– P. Geiger, Krisenzeit, 2 vol., 1997 (22000)
– P. Geiger, Kriegszeit, 2 vol., 2010

Auteur(e): Rupert Quaderer / CAP