24/09/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Loco

Ancienne comm. TI, distr. de Locarno, formant depuis 2001 avec Auressio et Berzona la comm. d'Isorno, dont L. est le siège administratif. Village du val Onsernone situé sur une terrasse le long de la route qui mène à Vergeletto et Spruga; il comprend les hameaux de Niva et de Rossa. 1224 Loco, souvent appelé autrefois Luogo. 684 hab. en 1795, 689 en 1808, 600 en 1850, 745 en 1860, 634 en 1880, 402 en 1900, 289 en 1930, 258 en 1950, 254 en 2000. Sous l'Ancien Régime, L. formait avec les autres villages de la vallée (à l'exception d'Auressio) l'ancienne commune d'Onsernone (d'origine médiévale), dont il fut le chef-lieu. L'église paroissiale Saint-Rémy, église mère de la vallée et ancien siège du vicariat d'Onsernone, est mentionnée en 1228 dans un parchemin conservé aux archives de la bourgeoisie générale, mais elle est peut-être plus ancienne. Reconstruite au début du XVIe s. avec le campanile actuel, elle abrite la chapelle du Saint-Crucifix, objet d'une très ancienne dévotion. On y conserve une sainte cène peinte en 1683 par le Flamand Godefridus Maes. La chapelle Saint-Jean-Népomucène, de style baroque tardif, se trouve dans le hameau de Niva; celle de Sassello (fin du XVIIe s.) est dédiée à Notre-Dame de Re. Au XIXe s., on pratiquait à L. le tressage de la paille de seigle (confection de chapeaux, sacs) qui était également produite dans les autres villages du val Onsernone. En plus des maisons typiques à loggia, dont les décorations sont encore en partie conservées, on remarque quelques belles demeures, parmi lesquelles la maison Broggini (vers 1708) à Rossa. A L. se trouvent l'école primaire, le Musée d'Onsernone (créé en 1966) et un siège renové du Centre social d'Onsernone pour personnes âgées; un moulin (restauré) abrite une exposition permanente consacrée aux activités liées à la mouture des céréales. Dans la maison Schira (XIXe s.), propriété communale, il y a une petite bibliothèque publique et une auberge. Au début du XXIe s., la majorité de la population active travaillait à Locarno.


Bibliographie
– L. Regolatti Il comune di Onsernone, 21964
– L. Chiesa, M Strufaldi, L'industria della paglia in Valle Onsernone, 1979

Auteur(e): Vasco Gamboni / DW