Koechlin

Famille bourgeoise de Schaffhouse, Zurich et Bâle. Originaires de Stein am Rhein, les K essaimèrent jusqu'à Bâle en passant par Zurich et Mulhouse. A Schaffhouse, les K. siégèrent au Grand Conseil et furent maîtres de corporation, juges, baillis et hommes d'église dès le XVIIe s. au plus tard. A Zurich, où ils furent reçus bourgeois en 1440, il y eut des K. maîtres de corporation, baillis et membres du Conseil tout au long des XVIe, XVIIe et XVIIIe s. Le premier représentant de la famille à recevoir la bourgeoisie de Bâle (1782) fut Hartmann (1755-1813), gendre d'Isaak Iselin. Leur politique matrimoniale permit aux K. de s'allier aux grandes familles bâloises. Politiciens, pasteurs et industriels, ils contribuèrent surtout à hisser la fabrique chimique J.R. Geigy au rang d'entreprise d'envergure mondiale. On retiendra particulièrement le nom d'Alphons ( -> 1), premier président du conseil d'administration de la banque commerciale de Bâle, ainsi que de son fils Carl ( -> 3). Alphons ( -> 2), fils aîné de Carl, fut un promoteur de l'œcuménisme. En 1874, une seconde branche alsacienne de la famille obtint la bourgeoisie de Bâle. Si le nom reste répandu à Bâle et en France, il a presque disparu de Schaffhouse et Zurich.


Bibliographie
Généalogie Koechlin 1914-1975, StABS
Almanach généal. suisse, 5, 335-344
– W.R. Staehelin, éd., Wappenbuch der Stadt Basel, éd. W.R. Staehelin, 1917-1929
BaZ, 19.6.1982
– D. Königs, Carl Koechlin (1856-1914), 2003

Auteur(e): Leonhard Burckhardt / VW