11/08/2005 | communication | PDF | imprimer | 

Contone

Comm. TI, distr. de Locarno, dans la plaine de Magadino à l'extrémité est du Gambarogno. 1152 Gondono. 70 hab. en 1591, 71 en 1683, 71 en 1795, 139 en 1850, 199 en 1900, 305 en 1950, 430 en 1990, 703 en 2000. Le village, adossé à la montagne, est ancien, mais les trois tombes que l'on y a découvertes ne semblent pas dater d'avant le haut Moyen Age, époque où le commerce reprit à travers les voies centrales des Alpes. L'origine et l'emplacement de l'hôpital des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem sont controversés; il existait déjà en 1219, puis il devint une commanderie de Malte dont les biens passèrent à l'hôpital de Lugano au XVIe s. et à la famille Antognini de Bellinzone en 1811. Vers 1104, le noble lombard Wido de Samarate fit édifier ou reconstruire une église qu'il offrit au monastère bénédictin de Saint-Georges (Quartino). En 1152, l'église, dédiée à saint Nicolas, fut rattachée à la paroisse de Lugano. Abandonnée en 1769, elle tomba en ruine et c'est l'église Saint-Jean-Baptiste (hôpital), reconstruite au XVIe s., qui devint l'église paroissiale de C. L'activité principale des habitants fut jusque vers 1850 l'agriculture et l'élevage du petit bétail, au pied du Monte Ceneri. Depuis lors, en raison de l'émigration (peintres, plâtriers, stucateurs, fumistes), du déclin du port de Magadino et de la construction du chemin de fer, les changements ont été importants. La population augmenta; en particulier, des ouvriers agricoles, des fermiers et des ouvriers arrivèrent principalement d'Italie. Les activités du tertiaire prédominent à la fin du XXe s. Les vastes terrains agricoles de la plaine, jadis marécageux, assainis après la correction du cours du Tessin, ont vu surgir récemment des établissements industriels et commerciaux.


Bibliographie
– V. Gilardoni, Rocco da Bedano, «Riviera del Gambarogno», in AST, 38, 1969, 239-254
MAH TI, 3, 1983, 24-28
– F. Leoni, Contone, 1989

Auteur(e): Graziano Tarilli / LT