Tillier [von]

Famille patricienne bernoise, sans doute originaire de Gerlafingen ou peut-être de France. Elle reçut la bourgeoisie de Berne en 1415 et fut représentée au Grand Conseil dès 1445. Entre le XVe et le XIXe s., elle compta de nombreux membres du Grand et du Petit Conseil, des baillis (Abraham, -> 1; Johann Anton, -> 4; Johann Anton, -> 5; Johann Anton, -> 6; Johann Rudolf, -> 12; Johann Rudolf, -> 13) et des officiers, principalement au service de France et d'Autriche. Johann Anton ( -> 8) fut avoyer de Berne. La famille s'éteignit en 1854 avec l'historien Johann Anton ( -> 10). Ayant occupé de hautes charges au service de l'empereur Charles VI et de l'impératrice Marie-Thérèse, des T. de la branche de Johann Anton ( -> 9) et de Johann Franz ( -> 11) furent anoblis et se convertirent au catholicisme. En opposition avec la tradition familiale, Anton Ludwig ( -> 2) fut préfet sous la République helvétique. Le château de Bümpliz ainsi que les propriétés de campagne de Rörswil (comm. Ostermundigen) et de Neuhaus près de Münsingen appartinrent à la famille pendant des générations.


Bibliographie
– P. de Vallière, Honneur et fidélité, 21940, 230, 436, 472, 570, 594
– von Rodt, Genealogien, 5, 266-284

Auteur(e): Thomas von Graffenried / GAR