Fellenberg [von]

Famille de conseillers de la ville de Berne. Konrad (décès1571, époux d'Anna Frisching), venu de Suhr à Berne, fut admis dans la corporation des Forgerons (1531), puis au Grand Conseil (1556). Son fils Konrad (1558-1598) entra au Petit Conseil en 1589, où la famille fut ainsi représentée dès la deuxième génération. Avec la troisième génération commença la tradition des juristes qui devait perdurer jusqu'au XXe s.; parmi eux l'on trouve David ( -> 3) et Daniel ( -> 2). Des membres de la famille exercèrent des activités artisanales (teinturier, passementier, menuisier, chapelier, mégissier) et commerciales (marchand de fer). Mais la carrière au service de l'Etat joua pour tous un rôle de premier plan. A l'exception de quelques membres du Petit Conseil - notamment David, déjà nommé, Christoph, banneret (1614-1689) et Johann Jakob, maisonneur (1700-1776) - ils occupèrent principalement des places au Grand Conseil et la charge de bailli. Dans sa lutte contre le piétisme, le Conseil de Berne bannit en 1699 le pasteur Burkart (1676-1757), qui émigra à Magdebourg. En 1728, son frère, Daniel, banneret (1678-1758) fut anobli à titre héréditaire par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier. En 1783, la famille adopta la particule en vertu d'une décision du Grand Conseil.

Au XIXe s., les F. jouèrent un rôle important avec des politiciens et des juristes tels que David Rudolf ( -> 4), membre du Petit Conseil et Emanuel Rudolf, juge à la cour d'appel et membre du Petit Conseil (1780-1850). Ils fournirent également des savants comme Ludwig Rudolf ( -> 8), Albert ( -> 1) et Edmund ( -> 5). Philipp Emanuel ( -> 9) atteignit une célébrité internationale grâce à la fondation de l'école d'Hofwil.

A partir de la fin du XIXe s., la famille, largement ramifiée, compta des représentants dans différentes professions. Ludwig Albrecht (1851-1930) et son fils Wilhelm (1881-1968) furent par exemple actifs comme fabricants dans les villes autrefois autrichiennes de Rovereto et de Bolzano, tandis qu'Eduard (1890-1933) le fut à Naples. Gottfried ( -> 7) s'illustra comme pasteur et compositeur. D'autres membres de la famille furent ingénieurs, juristes, chimistes, économistes, physiciens et architectes.


Fonds d'archives
– AFam, BBB
Bibliographie
Almanach généal. suisse, 2, 170-176; 6, 193-198
– D. Wittwer Hesse, Die Familie von Fellenberg und die Schulen von Hofwyl, 2002

Auteur(e): Barbara Braun-Bucher / WW