Bondeli

Famille originaire de Port près de Nidau, reçue à la bourgeoisie de Berne en 1534. Johannes (mort de la peste en 1577) fonda la branche aînée, qui comprend des boulangers, des tailleurs, des étuveurs, des fourreurs, des courriers de l'Etat, et son frère Niklaus (naissance 1556) la branche cadette, vouée à la politique, qui compte des secrétaires baillivaux et des baillis. Au XVIIe s., les B. entrèrent au Petit Conseil, tout en s'alliant à des familles en vue, telles que les Wattenwyl et les von Werdt. Au XVIIIe s. sont attestées des missions diplomatiques et des carrières d'officiers et de chambellans en Prusse (brevet de noblesse octroyé par le roi de Prusse Frédéric Ier). Emanuel (1660-1734), premier professeur non théologien à Berne, est la souche d'une branche d'orientation intellectuelle, qui s'est prolongée par ses fils Friedrich (1705-1761), versé en histoire et littérature, et Beat Heinrich (1708-1762), spécialiste de sciences politiques, ainsi qu'avec la fille de Friedrich, Julie ( -> 1). Au XIXe s., des membres de la famille dirigèrent une maison de commerce à Trieste et furent banquiers à Paris.


Fonds d'archives
– documentation et lettres, BBB
Bibliographie
– J.R. Gruner, Genealogien der burgerlichen regimentsfähigen Geschlechter der Stadt Bern, ms., s.d. (BBB)
Almanach généal. suisse, 2, 58-64; 6, 37-39
– von Rodt, Genealogien, 1, 71-89

Auteur(e): Barbara Braun-Bucher / FS