Rossura

Ancienne commune TI, district de la Léventine, partie de la commune de Faido depuis 2006. Situé sur une terrasse du versant gauche de la moyenne Léventine à 1056 m d'altitude, le territoire communal comprenait les hameaux de Figgione, Tengia et Molare (1488 m). Jusqu'en 1837, R. fit partie de la commune de Chiggiogna. 1201 Resora, Resura, antico nome ted.: Rossur. 351 hab. en 1745, 389 en 1801, 335 en 1850, 209 en 1900, 154 en 1950, 55 en 2000. Au Moyen Age, Molare et R. constituèrent deux des cinq degagne de la communauté (vicinanza) de Chiggiogna. Au spirituel, le village releva de Chiggiogna, avant de s'en détacher en 1837; Molare devint paroisse en 1840. L'église paroissiale Saints-Laurent-et-Agathe, mentionnée en 1247 (réaménagée aux XVe-XVIe s. et agrandie au XVIIe s.), se trouve à R. et celle de Saint-Jacques, citée dès l'époque romane (transformée en style baroque en 1764) à Molare. La commune vivait des ressources de l'agriculture, de l'élevage et de l'économie laitière (fromageries à Figgione et Tengia). Depuis le début du XXe s., le dépeuplement de R. s'est accentué; il a été compensé seulement en partie par le développement des résidences secondaires.


Sources imprimées
MDT, série 1
Bibliographie
– L. Alfonso, Rossura ieri e oggi, 1991 (ASTI)
ISOS TI, 6, 2005, 217-224, 245-252

Auteur(e): Mario Fransioli / AMC