Quinto

Comm. TI, distr. de la Léventine, s'étendant sur les deux versants de la haute vallée de la Léventine jusqu'à plus de 2800 m d'altitude, comprenant le village de Q. (1011 m) et notamment les hameaux d'Altanca, d'Ambrì, de Catto, de Deggio, de Piotta et de Varenzo. 1227 Quinto. 608 hab. en 1639, 1099 en 1745, 1382 en 1850, 1221 en 1900, 1245 en 1950, 1490 en 1970, 1057 en 2000.

Tombe du premier âge du Fer. L'ancienne communauté (vicinanza), dont on a conservé les statuts de 1408, comprenait de nombreuses degagne qui possédaient des droits d'alpage (notamment sur celui de Piora) et le monopole du transport des marchandises. A l'origine, Q. dépendait de la paroisse de Biasca, dont il se sépara avant le XIIe s. Citée en 1227, l'église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul fut reconstruite en 1681 sur les fondations d'un édifice roman (élevé lui-même sur des bâtiments des VIIIe-IXe s.). Autrefois, la commune vivait principalement de l'agriculture, de la sylviculture, de l'élevage (de bovins surtout) et de l'économie laitière (première fromagerie coopérative en 1896). La construction de la ligne ferroviaire du Gothard (1882), l'assainissement de la plaine d'Ambrì (achevé vers 1910), puis la construction de l'autoroute A2 (terminée en 1982-1983) favorisèrent le développement économique de Q. Le sanatorium cantonal de Piotta fut en activité de 1921 à 1962 et l'aérodrome militaire d'Ambrì de 1940 à 1994. En 1920, la centrale électrique des CFF de Ritom entra en fonction (avec un funiculaire à forte déclivité). A la croissance économique des années 1950 et 1960 (établissement d'entreprises artisanales et industrielles d'une certaine importance, actives notamment dans les secteurs de la métallurgie, de l'électronique, de l'industrie du bois et de la charpenterie) succéda dans les années 1980 une longue période de crise. Fondé en 1937, le Hockey Club Ambrì-Piotta occupe toujours au début du XXIe s. une place importante dans l'économie locale. Depuis 1989, la commune accueille le centre de biologie alpine de Piora, région connue pour son fromage et son attrait touristique.


Sources imprimées
MDT, série 1
Bibliographie
– F. Celio et al., Il comune di Quinto, 2005

Auteur(e): Mario Fransioli / DW