Burchard Ier

Attesté entre 903 et 909 dans des diplômes royaux, parfois comme comte parfois comme margrave de Rhétie. Fils du comte Adalbert l'Illustre dont le fait qu'il descende du comte Hunfrid de Rhétie est controversé. B. exerça aussi les fonctions de comte dans la Baar souabe (dite du comte Berthold) en 889. Princeps Alamannorum, il échoua en 911 dans son entreprise de fonder un duché. Le parti opposé, sous la conduite de l'évêque de Constance, Salomon III, le fit mettre à mort, ainsi que son frère. Ses fils, dont Burchard II, furent bannis.


Bibliographie
– M. Borgolte, Die Grafen Alemanniens in merowingischer und karolingischer Zeit, 1986, 85-87
– E. Hlawitschka, «Beiträge zu Genealogie der Burchardinger und Liutpoldinger», in Herrschaft, Kirche, Kultur, éd. G. Jenal, 1993, 203-217

Auteur(e): Michael Borgolte / AN