Rodolphe Ier

décès probablement 25.10.912, sépulture abbaye de Saint-Maurice. Fils de Conrad, duc de Bourgogne transjurane, et de Waldrada. ∞ Wila, peut-être fille de Boson de Vienne. De la famille des Guelfes, R. profite de la mort de Charles le Gros, dernier souverain carolingien, pour se faire proclamer roi de Haute-Bourgogne (ou Bourgogne transjurane) à Saint-Maurice le 13 janvier 888. Son royaume couvre la Suisse romande actuelle, ainsi qu'une portion du diocèse de Besançon. Les efforts de R., qui visent à reconstituer l'ancienne Lotharingie, sont contrecarrés par Arnulf, roi de Germanie. En juin 888, à la demande de sa sœur Adélaïde, R. donne à celle-ci le monastère de Romainmôtier. Dès avant 878, abbé laïc de Saint-Maurice.


Bibliographie
– G. Sergi, «Genesi di un regno effimero: la Borgogna di Rodolfo I», in Bollettino storico-bibliografico subalpino, 87, 1989, 5-44
LexMA, 7, 1075-1076
HS, IV/1, 418

Auteur(e): Romain Jurot