No 13

Wehrli, Werner

naissance 8.1.1892 à Aarau, décès 27.6.1944 à Lucerne, d'Aarau. Fils de Johann Rudolf et de Maria Peyer. ∞ 1918 Irma Bartholomae, cantatrice. Etudes au conservatoire de Zurich (piano, théorie musicale et composition, 1912), aux universités de Bâle et Berlin (musicologie, histoire de l'art et acoustique, 1913), au conservatoire Hoch de Francfort-sur-le-Main après l'obtention du prix Mozart de cette ville (1914), à nouveau à l'université de Bâle (musicologie, dès 1916) et chez Hans Huber et Hermann Suter (composition). Maître de musique à l'école normale d'institutrices d'Aarau (1918-1944), directeur de la Cécilienne d'Aarau (1920-1929) et du chœur de dames de Brugg (1924-1939). Collaborateur de revues musicales, critique, campanologue. Egalement poète (Ein unstillbares Sehnen, 1994), W. recueillit des chants populaires suisses et mit en musique des poèmes en dialecte argovien de Sophie Hämmerli-Marti. Une grande partie de son œuvre est liée à son activité de musicien scolaire et de directeur de chœur (festspiele et féeries, parfois sur des livrets de sa main). Il laisse aussi des pièces symphoniques et de la musique de chambre.


Fonds d'archives
– Fonds, StAAG
Bibliographie
– S. Ehrismann et al., Werner Wehrli, 1992
– K. Ericson, «Heimat als Ausgangspunkt - Heimat als Ziel? Der Komponist Werner Wehrli (1892-1944)», in Aarauer Neujahrsblätter, 67, 1993, 105-126

Auteur(e): Regula Puskás / RHD