03/09/2003 | communication | PDF | imprimer | 

Cavagnago

Comm. TI, distr. de la Léventine. Village à 1020 m d'altitude, sur le versant gauche de la basse Léventine, le long de la Strada Alta (Haute Route) et au centre de la Traversa (Calonico, Anzonico, C., Sobrio). 1270 Cavagnago. 305 hab. en 1574, 191 en 1602, 215 en 1745, 342 en 1850, 175 en 1900, 134 en 1950, 83 en 2000. Avec les terres de Segno, Mascengo et Codaghengo, encore habitées au début du XVIIe s., le village constituait une circonscription de l'ancienne communauté de Giornico. Au Moyen Age, C. et Sobrio relevaient de la chapelle de Saint-Ambroise de Segno (XIIIe s., massif clocher roman et fresques du XVe et du XVIe s.), dans la paroisse de Giornico. Il s'en sépara en 1585 pour constituer une paroisse avec Sobrio, détaché à son tour en 1611. L'église Sainte-Anne (devenue paroissiale), déjà mentionnée en 1567, a été restaurée en 1934. L'imposant autel de marbre polychrome provient d'une église milanaise, tandis que le devant d'autel, en plâtre, vient de Rome: le tout date du XVIIe s. Au XIXe s., malgré un taux d'émigration important, C. était un village prospère où les éleveurs tenaient leurs foires aux bestiaux. A la fin du XXe s., la configuration du terrain s'y prêtant, il reste quelques agriculteurs qui exploitent aussi des mayens; ceux-ci font de C. un lieu de villégiature estivale très apprécié (tourisme vert, haute route).


Sources imprimées
MDT, série 1

Bibliographie
– Bianconi, Inventario

Auteur(e): Mario Fransioli / LT