• <b>Friedrich Hegar</b><br>Portrait du musicien en 1906 par un photographe inconnu (Collection privée) © Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Archives musicales.

No 1

Hegar, Friedrich

naissance 11.10.1841 à Bâle, décès 2.6.1927 à Zurich, de Bâle, de Zurich (1885). Fils d'Ernst Friedrich, professeur de musique, marchand d'instruments et de partitions. ∞ 1) 1870 Susanna Albertina Volkart, 2) 1896 Karoline Julie Bolley. Etudes au conservatoire de Leipzig (1857-1860). Après des engagements comme violoniste et premier violon à Varsovie, Paris et Londres, H. fut nommé premier violon de la Société de l'orchestre de Zurich, fondée en 1862. Dès 1865, il dirigea les concerts symphoniques de la Société générale de musique, puis fut jusqu'en 1906 le directeur et le premier chef de l'orchestre de la Tonhalle, fondé en 1868. Il fut aussi chef d'orchestre du théâtre de la ville en 1864, chef du chœur mixte (1865-1901), des chœurs d'hommes Stadtsängerverein (1865-1867) et l'Harmonie (1875-1878, 1886-1887) et du chœur des instituteurs (1891-1896). Il dirigea l'école de musique de Zurich (conservatoire dès 1907) de 1876 à 1914, dont il fut l'un des initiateurs. Président de l'Association des musiciens suisses, qu'il fonda en 1900. H. se produisit régulièrement comme violoniste ou altiste dans des concerts de musique de chambre. Il influença ainsi durablement la vie musicale zurichoise, d'autant plus qu'il sut inviter à Zurich des interprètes et des compositeurs remarquables, comme son ami Johannes Brahms, Clara Schumann, Richard Strauss, Max Bruch et Pablo de Sarasate. Il dirigea à Zurich plusieurs premières représentations d'œuvres de Bach et Beethoven, d'importants festivals et des fêtes commémoratives. Son oratorium Manasse compta parmi les œuvres chorales les plus chantées dans l'espace germanophone. Comme compositeur, il reste surtout connu pour ses ballades destinées à des chœurs d'hommes, qu'il sut opposer aux chansons à boire, donnant ainsi une nouvelle impulsion à l'art choral. Docteur honoris causa de l'université de Zurich en 1889. Membre de l'Académie royale de musique de Stockholm en 1908, membre de l'Académie royale des arts de Berlin en 1917.

<b>Friedrich Hegar</b><br>Portrait du musicien en 1906 par un photographe inconnu (Collection privée) © Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Archives musicales.<BR/>
Portrait du musicien en 1906 par un photographe inconnu (Collection privée) © Bibliothèque cantonale et universitaire Lausanne, Archives musicales.
(...)


Oeuvres
– F. Müller, éd., Friedrich Hegar: Sein Leben und Wirken in Briefen, 1987
Fonds d'archives
– Fonds, UBB
– Fonds, section musique, ZBZ
Bibliographie
– W. Jerg, Hegar: ein Meister des Männerchorliedes, 1946
DMS, 159-160
Die Musik in Geschichte und Gegenwart, Personenteil, 8, 22002, 1148-1149
RISM CH

Auteur(e): Regula Puskás / LD