Prugiasco

Ancienne commune TI, district de Blenio, ayant fusionné en 2004 avec Castro, Corzoneso, Dongio, Largario, Leontica, Lottigna, Marolta et Ponto Valentino pour former la commune d'Acquarossa. 1209 Puliçasco, 1409 Pruxiascho. 205 hab. en 1567, 125 en 1602, 203 en 1745, 333 en 1850, 214 en 1900, 219 en 1950, 156 en 1980, 136 en 2000. Du Moyen Age à 1803, bien qu'appartenant géographiquement au val Blenio, P. dépendit de la Léventine en tant que degagna de la communauté de voisinage (vicinanza) de Chiggiogna. Après avoir passé sous l'autorité des Confédérés en 1440-1441, P. fut l'objet en 1478 de luttes entre ces derniers et le duché de Milan, qui dut finalement reconnaître son appartenance à la Léventine. En 1655, P. racheta les droits détenus par l'église Saint-Pierre de Biasca. L'église Saint-Ambroise, aujourd'hui Saint-Charles, à Negrentino (citée en 1224) est l'un des exemples les plus significatifs de l'architecture romano-lombarde en Suisse. Celle-ci fut probablement église paroissiale dès le XIVe s., puis Saint-Ambroise à P. lui succéda au XVIIIe s. Dans les années 1970, des résidences secondaires furent construites dans la région du Nara. En 2000, les secteurs primaire et secondaire offraient respectivement plus d'un tiers et un cinquième des emplois. Presque deux tiers des habitants travaillaient hors de la commune.


Sources imprimées
MDT, série 3
Bibliographie
– F. Ambrosetti et al., Blenio 71, 1972
– I. Marcionetti, San Carlo di Negrentino, 1977
– Meyer, Blenio it.
– P. Ostinelli, Il governo delle anime, 1998

Auteur(e): Vanessa Giannò / DW