No 8

Geiser, Walther

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 16.5.1897 à Zofingue, décès 6.3.1993 à Oberwil (BL), de Zofingue et de Roggwil. Fils de Paul Arthur, marchand, et de Mathilde Siegfried. ∞ 1924 Johanna Margrit Moos. G. grandit à Bâle, où il étudia le violon chez Fritz Hirt et la composition chez Hermann Suter, puis il suivit les master classes de Ferruccio Busoni à l'académie des arts de Berlin (1921-1923). De retour à Bâle (1924), il enseigna au conservatoire le violon, la musique de chambre, la composition et la direction d'orchestre. Altiste dans le quatuor à cordes de Bâle (1926-1928) et dans l'orchestre symphonique de Bâle (1940-1943), il dirigea également le chœur Bach de Bâle (1954-1974). Comme chef de chœur et d'orchestre et comme président de la section bâloise de la Société internationale de musique contemporaine, il fut le champion de celle-ci (1948-1954). G. a laissé derrière lui une œuvre importante, mettant l'accent sur la musique vocale et la musique de chambre; ses deux symphonies sont également connues.


Fonds d'archives
– Fonds, UBB et Paul-Sacher-Stiftung
Bibliographie
DMS, 137-138
– E. Mohr, «Walther Geiser, Persönnlichkeit und Werk», in Schweizerische Musikzeitung, 97, 1957, no 5, 174-177
NZZ, 16/17.5.1987
– A. Gerhard, "Klassizistische Moderne" in einem neutralen Land: zur Situation Schweizer Komponisten in den zwangiger Jahren, 2000

Auteur(e): Regula Puskás / FS