No 2

Fröhlich, Friedrich Theodor

naissance 20.2.1803 à Brugg, décès 16.10.1836 à Aarau (noyade volontaire dans l'Aar), prot., de Brugg. Fils d'Emanuel, tanneur, conseiller, juge de paix et dès 1806 maître d'école, et de Rosina Märki. Frère d'Abraham Emanuel ( -> 1). ∞ Ida von Klitzing, de Demerthin (Prusse). Gymnase à Zurich (rencontre avec Hans Georg Nägeli), études de droit selon le désir parental, à Bâle (hiver 1822-1823) et Berlin (1823-1824). Pour raison de santé, F. revint à Brugg en 1824 et prit des leçons de composition auprès de Michael Traugott Pfeiffer à Aarau. Une bourse du gouvernement argovien lui permit un second séjour à Berlin, en 1826, dans le but d'acquérir (auprès de Carl Friedrich Zelter, Bernhard Klein et Ludwig Berger) une solide formation de compositeur et de pianiste, achevée vers 1828. Il revint en Suisse en 1830; après diverses tribulations, il vécut modestement à Aarau de leçons de musique et comme maître à temps partiel dans différentes écoles publiques. En dépit de ses activités (enseignement, fondation de chœurs, concerts), il ne connut guère la réussite. A cela s'ajoutèrent de fréquents et graves problèmes financiers et personnels. Son œuvre comprend des compositions pour orchestre, pour formations de chambre et pour piano, ainsi que des pièces vocales. La plus grande partie ne fut pas exécutée de son vivant. On trouve aujourd'hui quelques enregistrements sur CD. De nouvelles investigations ont montré que la Messe n°1 (1828), récemment éditée et enregistrée, considérée comme l'une de ses productions majeures, était en réalité de Johann Gottlieb Naumann. Cette découverte a remis en doute nos connaissances sur la vie de F. et sur son catalogue, qui contient encore d'autres opus qu'on lui a attribués pour des raisons stylistiques, mais dont le manuscrit n'est pas signé.


Oeuvres
Sonate pour violoncelle et piano en fa mineur, 1977
Six Elégies pour pianoforte, 1998
Fonds d'archives
– Fonds, UBB
Bibliographie
– P. Sarbach, Friedrich-Theodor Fröhlich, 1984
– P. Sarbach, «Zwischen Trauer undÜberschwang», in Brugger Neujahrsblätter, 1987, 79-88
RISM CH

Auteur(e): Pierre Sarbach / DVU