07/07/2011 | communication | PDF | imprimer
No 4

Burkhard, Paul

naissance 21.12.1911 à Zurich, décès 6.9.1977 à Zell (ZH), prot., puis cath., de Zurich. Fils de Johannes, peintre sur verre, et de Frieda Saul, de Hanovre. Célibataire. Après sa maturité en 1930 et son diplôme au conservatoire de Zurich en 1932, B. fut engagé comme chef d'orchestre, compositeur et arrangeur au théâtre municipal de Berne, au Schauspielhaus de Zurich en 1939 et à l'orchestre symphonique de Radio-Beromünster en 1945. Grâce au succès international remporté par la version allemande (Feuerwerk) de sa comédie musicale en dialecte Der Schwarze Hecht, B. put se libérer des contraintes professionnelles. En 1959, il s'installa à Zell avec sa sœur Lisa, qui fut toute sa vie sa copiste. B. se convertit peu avant sa mort au catholicisme. Il appartint à cette dernière génération de chefs qui, dans la tradition du XIXe s., étaient employés par un théâtre pour composer des opérettes, de la musique de scène et des opéras-comiques. B. essaya de remédier à l'épuisement du genre de l'opérette en donnant au livret une plus grande importance, en s'inspirant d'Offenbach et de l'opérette allemande, de Kurt Weill, de la chanson française et de la comédie musicale américaine. Le public populaire se détournant du théâtre au profit des médias électroniques, B. se sentit isolé de la musique "légère" aussi bien que de la musique "sérieuse"; ce fut l'une des raisons qui le détournèrent de la vie publique et renforcèrent son intérêt pour la musique spirituelle. Son oratorio pour enfants Zäller Wienacht (1960), qui trouva une large diffusion, en fut le point culminant.


Oeuvres
Der Schwarze Hecht, 1939
Feuerwerk, 1950
Die kleine Niederdorfoper, 1951
Bibliographie
– P. Flury, P. Kaufmann, O mein Papa ... Paul Burkhard, 1979

Auteur(e): Mathias Spohr / BB