No 3

Beck, Conrad

naissance 16.6.1901 à Lohn (SH), décès 31.10.1989 à Bâle, prot., de Schaffhouse. Fils de Bernhard, pasteur, et de Lydia Barker, de Londres. ∞ 1) 1931 Emma Jacot-Descombes, de Neuchâtel, 2) 1940 Friedel Ehrsam, de Bâle. Elève de Volkmar Andreae et de Reinhold Laquai au conservatoire de Zurich, B. partit pour Paris en 1924. Il prit des leçons chez Jacques Ibert, noua des contacts avec Nadia Boulanger, Arthur Honegger et Albert Roussel, fit partie de l'école de Paris (avec Bohuslav Martinu, Alexandre Tcherepnine, entre autres). Il vint à Bâle en 1934. De 1939 à 1966, il dirigea le département musical de Radio Bâle. Maintes fois honoré, il fut membre de divers cercles et jurys. Il composa de nombreuses œuvres instrumentales et vocales que défendirent des chefs d'orchestre comme Hermann Scherchen, Hans Rosbaud et surtout Paul Sacher. Il adopta avec prudence différentes techniques de composition contemporaines, fondant les influences françaises et allemandes en un langage personnel qui allie une sonorité puissante et lumineuse à la clarté des lignes.


Fonds d'archives
– Fonds, Paul Sacher Stiftung, Bâle
Bibliographie
– D. Larese, W. Schuh, Conrad Beck, 1971
Gedenkschrift Conrad Beck, 1989

Auteur(e): Felix Meyer / AN