Colombier, de (VD)

Famille de la petite noblesse vaudoise du XIIIe s., possessionnée à Villars-le-Terroir; elle en porta le nom, avant de s'établir au début du XIVe s. à C. Le service de la Savoie et une stratégie matrimoniale habile en firent l'une des plus grandes familles seigneuriales de la fin du Moyen Age. La fortune de la famille fut l'œuvre d'Humbert, bailli de Vaud pour Amédée VI (1369-1385); c'est lui qui prit Sion (1384). Il fit épouser à ses trois fils les héritières des Duin, seigneurs de Vufflens-le-Château. L'un d'entre eux, Henri ( -> 3), fut un proche d'Amédée VIII. Son fils Guillaume (décès1451) fut bailli de Vaud (1446-1447), son petit-fils François ( -> 2), abbé de Hautecombe (Savoie) et de Montheron. La famille, qui possédait les châteaux de C., Vufflens, Vullierens, Saint-Saphorin-sur-Morges et Bussy-Chardonney, s'éteignit en 1544. Elle avait fait de l'abbaye de Montheron une nécropole familiale et obtint du pape Alexandre VI la transformation de l'église paroissiale de Vullierens en collégiale (1501).


Bibliographie
– G. Castelnuovo, «Une société qui se transforme», in La monnaie de sa pièce ..., éd. P.-L. Pelet, J.-F. Poudret, 1992, 13-25
– J.-L. Rouiller, «Les traditions funéraires des seigneurs de Colombier à l'abbaye de Montheron», in Mémoire vive, 1995, 4, 51-58
– F. Forel et al., Le Château de Vufflens, 1996

Auteur(e): Jean-Daniel Morerod