Châtonnaye, de

Famille de chevaliers, avec siège dans le village homonyme, apparue en 1248 avec Jacques. Les C. se lièrent tôt à la maison de Savoie: Jacques était châtelain de Romont (FR) en 1308, Conon vassal des seigneurs de Montagny en 1306; Jean fut arbitre en 1304 et Guillaume en 1315. Aymon (Ier), châtelain de Villarzel, et Jacques participèrent à une guerre privée de Guillaume II de Montagny contre l'évêque de Lausanne en 1327. Conon eut pour fils Aymon (II), bailli épiscopal en 1344-1345, envoyé et arbitre entre 1348 et 1380, et Barthélemi (décès 1368), prieur de Rougemont de 1348 à 1358/1365. Rodolphe, fils d'Aymon (II) et frère de Jacques, acquit par son mariage avec Marguerite de Fernay, vers 1390, la seigneurie de Vuissens, où il résida en alternance avec Moudon (érection d'une chapelle privée). La famille s'éteignit en ligne masculine en 1433, avec Jacques, fils de Rodolphe, qui avait épousé Marguerite de Vulliens et en secondes noces Catherine de Menthon, seigneur de Vuissens et châtelain de Romont après 1418.


Bibliographie
– H. de Vevey, 142 généal. de familles fribourgeoises, ms., 1934-1975 (BCUF)
– K. et E. Tremp-Utz, «Herrschaft und Kirche in Vuissens im Mittelalter und in der frühen Neuzeit», in FGB, 62, 1979/1980, 21-24
– S. Jäggi Die Herrschaft Montagny, 1989, 81-82
HS, III/2, 628-629

Auteur(e): Ernst Tremp / BB