Arbignon [Erbignon], d'

Importante famille noble de ministériaux de l'abbaye de Saint-Maurice, attestée dès 1200 environ, tirant son nom du hameau disparu d'A. près de Collonges, dont elle détenait la métralie. Feudataires de la maison de Savoie et des abbés de Saint-Maurice, les d'A. acquirent des possessions considérables dans le Chablais savoyard et vaudois ainsi qu'en Bas-Valais. Cette famille, éteinte au XVIIe s. et dont la généalogie est mal connue, se divisa en plusieurs branches, établies à Saint-Maurice, Collombey, Monthey, Saint-Triphon, Aigle, Vevey et Lugrin (Savoie). Leurs liens avec les Collombey, Lugrin et Nernier valurent aux d'A. la seigneurie du val d'Illiez, probablement dès le XIIe s. Etablis à Collombey, sans doute au XIIIe s., ils y édifièrent le château d'A. (tour et corps de logis). Dès le XIVe s. cependant, ils se firent ensevelir à l'abbaye de Saint-Maurice. Les premiers représentants connus de la famille sont les frères Petrus et Henricus de Albignon et Giroldus, fils du second, mentionnés en 1200. Citons encore Petrus dit magnus, donzel, qui cède des biens à son parent Rodulphus en 1239 pour partir à la croisade, et Rodulfus, donzel, attesté de 1252 à 1272. Divers membres de la famille ont été au service de la Savoie du XIVe au XVIe s., tel Guillaume, châtelain d'Allinges-Neuf et Thonon (1309-1315), châtelain de Conthey (1319-1322) et bailli de Lausanne (1325-1330). Créé chevalier par le comte Edouard de Savoie sur le champ de bataille de Varey (F), il fonda à l'abbaye de Saint-Maurice la chapelle Sainte-Madeleine, où se trouve son tombeau. Perronet fit bâtir en 1349 la chapelle du château de Collombey. La branche des seigneurs d'Illiez et Collombey s'est probablement éteinte avec Maurice (décèsvers 1580), coseigneur du val d'Illiez et de Saint-Paul (Chablais), gouverneur de Montmélian, et son frère François. En 1572/1573 et en 1577, leurs droits seigneuriaux dans le gouvernement de Monthey passèrent aux dizains du Valais. Des bernardines s'installèrent en 1647 dans le château de Collombey que les d'A. avaient abandonné au XVIe s. pour s'établir à Monthey.


Bibliographie
Armorial valaisan, 1946, 12
– A. Donnet, L. Blondel, Châteaux du Valais, 21982, 60-63

Auteur(e): Gregor Zenhäusern / IB