29/01/2013 | communication | PDF | imprimer

Sant'Antonio

Comm. TI, distr. de Bellinzone, comprenant plusieurs hameaux, dont Carena (958 m), situés sur des terrasses du versant droit du haut val Morobbia. 550 hab. en 1653, 300 en 1761, 688 en 1850, 763 en 1870, 599 en 1900, 346 en 1950, 168 en 2000. Tombe du premier âge du Fer (750-400 av. J.-C.). La squadra (circonscription) ou hameau de S. fit partie de la communauté médiévale du val Morobbia, puis de la commune de Vallemorobbia en 1803, avant de devenir une commune en 1831. S. releva de l'église mère de Bellinzone jusqu'en 1600 et devint paroisse vers 1680. L'église paroissiale Saints-Antoine-le-Grand-et-Abonde, mentionnée en 1371, fut reconstruite au XVIe s. Les habitants vivaient des ressources de l'élevage du petit bétail, de l'agriculture et de l'émigration. L'extraction du fer débuta en 1464 dans les mines de Carena; connaissant différentes phases et quelques changements de propriétaires, celles-ci furent exploitées jusqu'en 1831. L'alpage de Giumello, propriété du canton (école cantonale d'agriculture de Mezzana), se trouve sur le territoire de S. En 2000, plus des trois quarts de la population active travaillaient hors de la commune, surtout à Bellinzone.


Bibliographie
– A. Caldelari, Stradario del borgo di Giubiasco, 1978, 44-58

Auteur(e): Graziano Tarilli / DW