21/01/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Monte Carasso

Comm. TI, distr. de Bellinzone, située sur un cône de déjection sur la rive droite du Tessin et faisant partie de l'agglomération de Bellinzone. 1348 Monte Carassio. 709 hab. en 1591, 600 en 1784, 496 en 1801, 619 en 1850, 956 en 1900, 1064 en 1950, 1610 en 1990, 2133 en 2000. Au Moyen Age et à l'époque moderne, M. possédait un représentant permanent au Conseil de Bellinzone. Le village était divisé en quatre squadre et ses habitants vivaient principalement dans les hameaux de montagne. Au spirituel, M. se sépara de Bellinzone en 1634. Le couvent des augustines et l'église paroissiale attenante dédiée aux saints Bernardin et Jérôme furent probablement fondés vers la fin du XVe s. Construite sur un ancien oratoire roman, cette dernière fut restaurée en 1905-1906. Le couvent, qui s'émancipa de la dépendance de celui de Sainte-Marie-Elisabeth de Côme en 1555, fut supprimé en 1857. L'église Saint-Bernard (XIIe-XIIIe s.) est ornée d'importantes fresques exécutées par les Seregnesi (membres de la famille Seregno, XVe s.). La chapelle Notre-Dame-de-la-Vallée fut réalisée au XVIIe s. La construction de l'oratoire de la Sainte-Trinité fut achevée en 1655. Les communiers (vicini) de M. obtinrent le droit de bac sur le Tessin en 1506; l'embarcadère prit de l'importance après la destruction du pont de la Torretta (1515) qui ne fut reconstruit qu'en 1815. L'élevage du petit bétail et l'agriculture furent les principales ressources de la population durant des siècles; depuis le milieu du XIXe s., de nombreux habitants émigrèrent outre-mer. Les fortifications connues sous le nom de fortini della fame (fortins de la faim) furent réalisées pour donner du travail aux réfugiés tessinois expulsés de Lombardie en 1853. Depuis les années 1980, le centre de M. a connu d'importants travaux (projet de Luigi Snozzi). L'ancien couvent des augustines a notamment été restauré entre 1987 et 1993; il abrite l'école primaire et le centre culturel (prix Wakker en 1993). Une fondation a été créée en 1998 pour restaurer l'ancien hameau situé sur la colline de Curzutt. En 2000, les trois quarts de la population active travaillaient hors de la commune.


Bibliographie
– A. Gilardi, éd., Monte Carasso, 1993
– S. Vassere, éd., Monte Carasso, 1993

Auteur(e): Graziano Tarilli / AMC