Schwarzhäusern

Comm. BE, distr. d'Aarwangen, arrondissement administratif de Haute-Argovie, sur la rive gauche de l'Aar, à la frontière avec le canton de Soleure, comprenant le village de S., les hameaux de Rufshusen et Moosbach, ainsi que des fermes isolées. 1677 Schwartzenheüßeren; primitivement, la commune s'appelait Rufshausen (1100 Rudolfshausen). 156 hab. en 1764, 458 en 1850, 407 en 1900, 409 en 1950, 438 en 2000. Nombreux silex mésolitiques ou néolithiques (Schürfeld, Rufshusen, Hubelacker, site de la gravière), tombes du haut Moyen Age (Klebenrain). Les terres et peut-être aussi la basse justice appartenaient à la seigneurie d'Aarwangen, qui passa à la ville de Berne en 1432. Comme S. faisait partie de la paroisse de Niederbipp, Berne et Soleure l'intégrèrent alors à la basse juridiction de Niederbipp, dans leur bailliage commun de Bipp, lequel échut aux seuls Bernois en 1463. Attribué en 1798 au district de Wangen (bailliage dès 1803, puis district dès 1831), S. fut rattaché en 1871 au district et à la paroisse d'Aarwangen, localité géographiquement plus proche que Wangen et à laquelle il était relié depuis le XIIIe s. par un pont sur l'Aar. Aux XVIIe et XVIIIe s., le tissage à domicile compléta l'activité agricole. Au XIXe s., l'insuffisance des sources de revenus favorisa l'émigration. En 2005, les secteurs primaire et secondaire fournissaient chacun un peu plus de 17% des emplois dans la commune; en 2000, 75% de la population active travaillaient à l'extérieur, principalement à Aarwangen et à Langenthal. En matière scolaire, S. collaborait avec les communes de Bannwil, Aarwangen (secondaire inférieur) et Langenthal (gymnase).


Bibliographie
– K.H. Flatt, Die Errichtung der bernischen Landeshoheit über den Oberaargau, 1969
Der Amtsbezirk Aarwangen und seine Gemeinden, 1991
– S. Steger, Bauinventar der Gemeinde Schwarzhäusern, 2004

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / BAP