Uerzlikon, von

Famille de chevaliers des XIIIe et XIVe s., tirant son nom du château fort (auj. disparu) d'U. à Kappel am Albis, également nommée Böcke von U. dans certaines chroniques en raison de ses armoiries ornées d'un bouc. Les U., rarement mentionnés dans les sources, furent ministériaux des barons de Schnabelburg, vassaux des barons de Klingen et des chevaliers de Heidegg, ainsi que du prieuré de Saint-Léger de Lucerne. Le premier représentant connu est probablement H(einrich) de Urzilinchon (cité dès 1232, décès1279). Son fils Ulrich, mentionné entre 1252 et 1288, apparaît presque exclusivement dans l'entourage des Schnabelburg. Une lacune dans la généalogie subsiste jusqu'en 1323, quand des membres de la famille aux prénoms relativement semblables (dont Georgio et Görie, peut-être père et fils) vendirent des alleux et des fiefs notamment à Hausen am Albis et dans la basse juridiction de Rifferswil. L'hypothèse selon laquelle les U. auraient suivi les Schnabelburg dans la Forêt-Noire pourrait expliquer cette lacune.


Bibliographie
– E. Stauber, Die Burgen und adeligen Geschlechter der Bezirke Zürich, Affoltern und Horgen, éd. P. Pfenninger, 1955, 113-115
– P. Pfenninger, «Die Böcke von Uerzlikon», in Zürcher Chronik, 1956, 96-99

Auteur(e): Franziska Hälg-Steffen / GAR