29/11/2010 | communication | PDF | imprimer

Rütschelen

Comm. BE, distr. d'Aarwangen, arrondissement administratif de Haute-Argovie, située sur le flanc ouest de la vallée de la Langeten, comprenant le village-rue de R. (séparé en plusieurs parties: le centre du village, Flösch, Wil et Spiegelberg), le nouveau quartier de Berg et des fermes isolées. 1273 Ruschole. 381 hab. en 1764, 852 en 1850, 688 en 1900, 556 en 1950, 530 en 2000. R. appartint à la seigneurie foncière des comtes de Kibourg. L'abbaye de Saint-Urbain et la commanderie de Saint-Jean de Thunstetten y possédaient également des terres. En 1385, la basse justice détenue par les Kibourg passa en gage à leurs vassaux (Rohrmoos, Mattstetten), puis en 1394 et en 1402 à la ville de Berthoud. Celle-ci, qui avait aussi racheté la seigneurie foncière et justicière "im Wil" à Götz von Hünenberg en 1400, rattacha ensuite ces deux possessions à son bailliage de Lotzwil. Intégré au landgraviat de Bourgogne, qui releva d'abord des Kibourg, puis dès 1406 de Berne, R. fut attribué, avec Wil, au bailliage de Wangen. Dès 1803, le village fit partie du bailliage, puis du district d'Aarwangen. Au spirituel, R. releva d'abord de la paroisse de Herzogenbuchsee, puis de Lotzwil, plus proche, avant 1549. La division des biens communaux après 1600 et la suppression du pâturage commun de R., Bleienbach et Wil (qui pratiquait l'assolement) en 1616 conduisirent aux XVIIe et XVIIIe s. les paysans et les Tauner à se disputer l'exploitation des biens communaux restants. Le tissage du lin et la bonneterie furent pratiqués à domicile, en complément de l'activité agricole. Après 1850, la rareté du travail, aggravée ensuite par la mécanisation de l'agriculture, poussa de nombreux habitants à émigrer. En 2005, le secteur primaire offrait encore 53% des emplois.


Bibliographie
– K.H. Flatt, Die Errichtung der bernischen Landeshoheit über den Oberaargau, 1969
– M. Jufer et al., Der Amtsbezirk Aarwangen und seine Gemeinden, 1991
– J. Mathez, M. Ischi, Bauinventar der Gemeinde Rütschelen, 2001

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / MK