No 1

Leti, Gregorio

naissance 29.5.1630 à Milan, décès 9.6.1701 à Amsterdam, cath., puis prot. (1658 ou 1659), de Bologne. Fils de Girolamo, militaire de carrière, et d'Isabella Lampugnano. ∞ Marie Guérin, fille de Jean-Jacques, chirurgien lausannois. Refusant la carrière ecclésiastique voulue par son oncle, évêque d'Acquapendente (Latium), L. quitte son pays (1658) et s'établit à Genève (1660, bourgeois en 1674). Il publie avec succès de nombreux ouvrages satiriques, historiques et biographiques, mais dont deux, les vies de Philippe II (1679) et de Sixte Quint (1669), lui attirent la réprobation de la Compagnie des pasteurs et la condamnation du Conseil. Déchu de la bourgeoisie, banni (1679), L. séjourne à Paris et en Angleterre (où il devient l'historiographe de Charles II), puis s'installe à Amsterdam (1683). Il y publie l'Historia genevrina (5 vol., 1686), dans laquelle il donne une version personnelle de ses démêlés avec les autorités de l'Eglise et de la Ville.


Bibliographie
– L. Fassò, Avventurieri della penna del Seicento, [1928]
– F. Barcia, Bibliografia delle opere di Gregorio Leti, 1981
– D. Solfaroli Camillocci, «L'activité éditoriale de Gregorio Leti à Genève, entre libertinisme et tradition polémique (1661-1679)», in Libertinage et philosophie au XVIIe s., 8, 2004, 47-69

Auteur(e): Micheline Tripet