25/01/2005 | communication | PDF | imprimer

Glarus, von

Famille de chevaliers zurichois (éteinte à la fin du XIVe s.), probablement encore établie à Glaris vers 1240, attestée à partir du milieu du XIIIe s. à Zurich, où elle siégea au Conseil pendant trois générations. Ses deux branches remontent à Heinrich (attesté dès 1246) et à son neveu Rudolf Ier (attesté dès 1250), vassaux du Fraumünster et détenteurs du droit de patronage à Höngg. La famille s'allia aux Hünenberg et aux Liebegg, ce qui permit à Rudolf III d'acquérir en fief le château fort de Liebegg, où il se retira après 1350, banni pour avoir participé à la conspiration contre le régime des corporations. Sous son fils Johannes, tous les biens et droits furent vendus. Le déclin économique et politique de la branche de Heinrich s'amorça avec son petit-fils Jakob, contraint de se retirer du Conseil en 1336.


Bibliographie
– F. Gallati, «Gilg Tschudi und die ältere Geschichte des Landes Glarus», in JbGL, 49, 1938, 168-177
– I. Tschudi-Schümperlin, J. Winteler, Wappenbuch des Landes Glarus, 21977, 36
– Sablonier, Adel
– M. Lassner-Held, Der Zürcher Stadtadel 1330-1400, mém. lic. Zurich, 1989

Auteur(e): Franziska Hälg-Steffen / ME