Lichtenstein, von

Famille noble dont le siège était le château fort du même nom (comm. Haldenstein), apparue en 1180 dans la région de Coire avec Heinrich. En 1220, deux Rüdiger sont cités comme témoins avec les Aspermont et les Flums, de même qu'en 1263/1264 Hermann avec les Flums et les von Tils (de Mels). Témoin de plusieurs actes entre 1260 et 1274, le chevalier Ulrich (décès1275) se porta garant de Walter von Vaz en 1266. Il offrit en 1271 sa demeure de Coire pour une rencontre entre l'évêque et l'abbé de Pfäfers; il légua au chapitre cathédral de Coire tous les fiefs qu'il tenait de lui. Rudolf, dernier représentant de la famille, est signalé entre 1275 et 1282 comme chanoine de ce chapitre. Encore habité par les Haldenstein en 1386, le château de L. n'était plus qu'une ruine en 1494. La parenté des L. avec les Haldenstein est présumée, mais n'a jamais pu être prouvée.


Bibliographie
GHS, 2, 147-233
– G. Lütscher, Geschichte der Freiherrschaft und Gemeinde Haldenstein, éd. complétée par S. Margadant, 1964 (21995)
– O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 301-302

Auteur(e): Jürg Leonhard Muraro / OME