Haldenstein, von

Mentionnés pour la première fois en 1260, les H. étaient apparentés aux seigneurs de Lichtenstein. Ils en héritèrent vers 1300 la seigneurie et le château fort de H., qu'ils détinrent désormais comme chevaliers, ministériaux des barons de Vaz et de l'évêque de Coire. Une lignée résidait au château fort de Trimmis; des descendants illégitimes apparaissent aux XVe et XVIe s. dans le Schams et à Zurich. Les H. s'éteignirent en ligne masculine en 1388 avec Ulrich IV qui tomba à Näfels au service de l'Autriche. Les derniers membres de la famille étaient alliés aux Hallwyl, Hohenems, Montalt, Planta et Schauenstein. La seigneurie de H. passa en 1424 à Ursula von Hohenems et à son mari Peter von Grifensee.


Bibliographie
GHS, 2, 147-150 (avec généal.)
– O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 209-210
– G. Lütscher; S. Margadant, éd., Geschichte der Freiherrschaft und Gemeinde Haldenstein, 1964 (21995)
– J.L. Muraro, «Die Freiherren von Montalt und ihre Rechte in der Surselva», in JHGG, 136, 2006, 5-37

Auteur(e): Dominik Sauerländer / WW