23/05/2012 | communication | PDF | imprimer

Rohrbach

Comm. BE, distr.d'Aarwangen, arrondissement administratif de Haute-Argovie, comprenant le village de R., divers hameaux (notamment Boden, Brand, Kasern, Sossau) et des fermes isolées. 795 Roorbah. 714 hab. en 1764, 1704 en 1850, 1507 en 1900, 1630 en 1950, 1364 en 2000. Château fort médiéval d'Altburg à la frontière de Madiswil. Un certain Heribold donna en 795 à l'église de R. ses possessions à Madiswil. Au IXe s., l'abbaye de Saint-Gall reçut des biens dans la région; elle fit administrer ses propriétés en Haute-Argovie par son cellérier depuis son domaine (Kelnhof) de R.; un mayor rendait la basse justice. Grâce à l'immunité royale, les serfs de l'abbaye étaient soustraits en grande partie au pouvoir comtal et soumis à la haute justice de l'avoué de l'abbaye. Au début du XIVe s., l'avouerie et la basse justice réunies passèrent aux barons locaux Rüti, aux Signau (1314-1370) et dès 1371 aux Grünenberg qui intégrèrent R. à leur seigneurie. Par mariage, R. parvint à Hermann von Eptingen; lors de la guerre de Zurich, ce partisan de l'Autriche dut céder la seigneurie à Berne qui la restitua à sa femme en 1449. Berne racheta aux héritiers, les Luternau, l'avouerie et la majorie avec la haute et la basse justice (1504). Attribué au bailliage bernois de Wangen lors du plaid de R. en 1505, R. put garder ses privilèges; le village fut notamment exempté des corvées de charroi dues aux seigneurs (attesté vers 1540) et en cas de guerre sa troupe marchait sous la bannière de la ville de Berne. En 1798, R. passa au district helvétique de Langenthal, en 1803 au bailliage puis district d'Aarwangen. L'église Saint-Martin, mentionnée en 795 (édifice actuel de 1738), relevait de l'abbaye de Saint-Gall; celle-ci vendit en 1345 la collation aux chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem à Thunstetten, qui la remirent à Berne en 1528. Remontant à une paroisse primitive d'étendue inconnue, la paroisse de R. comprend Auswil, Kleindietwil, Leimiswil et Rohrbachgraben; Oeschenbach en fit partie jusqu'en 1885. L'agriculture traditionnelle fut complétée au XVIIIe s. par le tissage à domicile. Le chemin de fer Langenthal-Huttwil-Wolhusen (1889) favorisa le développement d'industries (placage en 1877, auj. commerce de bois, transformation de matières plastiques, construction de véhicules, entreprises textiles) et facilita la recherche d'emploi à l'extérieur, en particulier à Langenthal. Le nouveau quartier de Riedmatt vit le jour vers 1980. R. fait partie du groupement scolaire secondaire de Kleindietwil. En 2005, le secteur secondaire fournissait près de 56% des emplois dans la commune.


Bibliographie
– K. Geiser, Rohrbach, 1925
– H. Würgler, «Rohrbach und das Kloster Sankt Gallen», in Jahrbuch des Oberaargaus, 5, 1962, 80-97
– K.H. Flatt, Die Errichtung der bernischen Landeshoheit über den Oberaargau, 1969
– A.-M. Dubler, «Die Region Oberaargau», in Jahrbuch des Oberaargaus, 44, 2001, 74-139
– H. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Rohrbach, 2003

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / EVU