Dornbirn

Chef-lieu de district dans le Vorarlberg (A), au débouché du Dornbirnerach dans la vallée du Rhin, comprenant les quartiers de Markt (Niederdorf), Oberdorf, Hatlerdorf et Haselstauden (Stiglingen). 895 Torrinpuirron. 3348 hab. en 1767, 8508 en 1869, 16 320 en 1910, 28 075 en 1961, 44 012 en 2003. Vestiges de tombes alémanes du VIIe s. Selon d'anciens documents (895, 957), l'abbaye de Saint-Gall possédait à D. un domaine (Kelnhof), centre administratif d'une seigneurie. La tradition locale veut que l'église (mentionnée en 1275, mais remontant certainement au haut Moyen Age, dédiée à Saint-Martin) ait dépendu de Berneck; elle formait une unité avec le domaine et relevait donc aussi, très probablement, de l'abbaye de Saint-Gall. Cette dernière perdit vers 1079 la plupart de ses possessions à D., ravies par les Guelfes et les comtes de Bregenz qui les remirent à leurs abbayes de Weingarten (Souabe), Hofen (Souabe) et Mehrerau (Vorarlberg). Faisant partie de la seigneurie de Montfort-Feldkirch depuis 1338, D. fut attribué à l'Autriche en 1379-1380. Théâtre de nombreux conflits armés, D. vit les Appenzellois détruire sa tour de défense en 1406 et fut rançonné par les troupes confédérées en 1445 pendant la guerre de Zurich et en 1499 pendant la guerre de Souabe. Au XVe s., nombre d'habitants de D. s'engagèrent comme mercenaires dans les troupes confédérées.

L'agriculture et l'élevage étaient les activités de base, complétées de plus en plus, à partir du XVIe s., par la filature du lin. Eleveurs et fileurs produisaient principalement pour la Suisse orientale (Appenzell en particulier s'approvisionnait en bétail sur le marché de D.). En 1794, le marchand de toiles Josef Anton Lanter, de Rorschach, vint s'établir à D. où il fut amman en 1808-1809. A la fin du XVIIIe s., l'industrie textile prit son essor; elle domina la vie économique de D. jusque dans la seconde moitié du XXe s. Une importante fonderie de fer et fabrique de machines (Rüsch-Werke, 1837-1984) fut créée par Josef Ignaz Rüsch, de Münchwilen (TG). Ville depuis 1901, D. est aujourd'hui le centre économique du Rheintal autrichien (arts et métiers, services). Une foire-exposition y a lieu depuis 1949.


Bibliographie
Dornbirner Schriften, cah. 4, 5, 9, 1988-1990
Geschichte der Stadt Dornbirn, 3 vol., 2002

Auteur(e): Alois Niederstätter / VV