23/08/2001 | communication | PDF | imprimer | 

Andwil (TG)

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. de Birwinken TG, distr. de Weinfelden. La commune locale (1812-1994) comprenait A., Ober-A., Eckartshausen, Guggenbühl, Heimenhofen et Lenzenhaus et faisait partie de l'ancienne municipalité (Munizipalgemeinde) de Birwinken. 846 Anninwilare (?), 1295 Anewille. 405 hab. en 1831, 515 en 1910, 363 en 1980, 404 en 1990. A. était un fief du chapitre cathédral de Constance, mais jusqu'en 1798 le territoire de la future commune relevait de diverses seigneuries: en partie de la juridiction d'A. appartenant au chapitre de Saint-Etienne de Constance et en partie des juridictions de Berg (TG) et d'Oberaach, alors qu'Ober-A., Eckartshausen, Heimenhofen et Lenzenhaus, comme hautes juridictions, étaient directement soumis au bailli. En 1350, la paroisse fut incorporée au chapitre de Saint-Etienne. Après la Réforme (1529), A. fut desservi par Birwinken et Sommeri, puis dès 1678 par Bürglen (TG). Depuis 1809, la paroisse protestante est liée à celle de Bürglen. Les céréales (assolement triennal) et la vigne constituaient les cultures traditionnelles. Elles firent place au milieu du XIXe s. à l'élevage et aux cultures fruitières. Un remaniement parcellaire eut lieu de 1938 à 1942. Autres activités: tissage et broderie à domicile au XIXe s.; à Heimenhofen, broderie (métier à navette) de 1872 à 1931 et fabrique de vélos de 1934 à 1961. Johann Jakob Wehrli fonda une école d'agriculture à Guggenbühl en 1853. A. est resté un village paysan malgré la présence de petites entreprises.


Bibliographie
– E. Leisi, Chronik des Kantons Thurgau, 1950, 324-325
– P. Bär, 700 Jahre Andwil, 1995

Auteur(e): Gregor Spuhler / LD