15/12/2011 | communication | PDF | imprimer | 

Berg (TG)

Comm. TG, distr. de Weinfelden, née en 1995 de la réunion de la municipalité de B., de quatre de ses communes locales (Ortsgemeinde), à savoir B., Andhausen, Graltshausen et Mauren, de la commune locale de Guntershausen bei Birwinken (auj. Guntershausen bei Berg) appartenant précédemment à la municipalité de Birwinken, ainsi que du hameau de Beggelschwilen; tandis que la commune locale de Weerswilen quittait la municipalité de B. pour se rattacher à Weinfelden. L'ancienne commune locale de B., habitat dispersé sur l'Ottenberg, aux abords de la route Kreuzlingen-Weinfelden, comprenait B., Heimenlachen, Kehlhof et quelques fermes isolées. 796 Berga. Ancienne municipalité: 1374 hab. en 1850, 1767 en 1910, 1690 en 1950, 1953 en 1980, 2517 en 1990. Ancienne commune locale de B.: 440 hab. en 1850, 833 en 1910, 795 en 1950, 1142 en 1980, 1575 en 1990.

Traces d'habitat de l'âge de la Pierre et vestiges isolés du Bronze. Au haut Moyen Age, B. et ses environs étaient propriété de l'évêque de Constance et constituaient la limite sud de la Bischofshöri. Des fortifications du XIIe/XIIIe s. ont sans doute précédé le château, bâti vers 1600. La seigneurie, attestée dès 1386, qui comprenait les villages de B., Andhausen et Donzhausen, ainsi que des parties d'Andwil (TG), Mauren et Mattwil, était jusqu'en 1798 un fief du chapitre cathédral de Constance. On ne sait dans quelles circonstances elle fut détachée de l'administration épiscopale. Parmi les seigneurs, on relève les Egli, de Zoug (1518-1567), les Brümsi von Herblingen (1586-1653/1656) et les von Thurn-Valsassina (1676-1798). Au spirituel, B. relevait de Sulgen. Une prébende de chapelain fut fondée en 1506 en faveur de l'autel Saint-Maurice de la chapelle de B., construite vraisemblablement au XIe s. Après la Réforme, que les habitants embrassèrent en 1529, tandis que la seigneurie demeurait en mains catholiques, aucun culte régulier ne fut assuré jusqu'en 1575. Les protestants dépendirent de Sulgen jusqu'à la création d'une paroisse en 1851 (comprenant B., Andhausen, Mauren et Weerswilen). Plus vaste, la paroisse catholique, dont l'origine remonte au XVIe-XVIIe s., englobait en outre Altishausen, Birwinken, Dotnacht, Graltshausen, Guntershausen, Hugelshofen et Mattwil. Le temple servit aux deux confessions jusqu'à la construction d'une église catholique en 1935. Les principaux secteurs agricoles sont les cultures fruitières (distillerie), l'élevage (fromagerie fondée en 1899) et, jusqu'en 1900, la viticulture. La tuilerie Brauchli s'installa à B. vers 1865, plusieurs entreprises de broderie suivirent aux environs de 1900. Le chemin de fer de Thurgovie centrale (Mittel-Thurgau) dessert depuis 1911 les stations de Kehlhof et de B. Récemment, un faible taux d'imposition et l'attrait du site ont entraîné une forte progression démographique et la construction de nouveaux quartiers résidentiels. En 1990, les secteurs secondaire et tertiaire offraient chacun 45% des emplois.


Bibliographie
– J.G. Kreis, Geschichte der ursprünglichen Kirchhöre Sulgen, 1896
– P. Braun, H. Widmer, 100 Jahre Wasserversorgung Berg, 1988
– B. Giger Gerichtsherren, Gerichtsherrschaften, Gerichtsherrenstand im Thurgau vom Ausgang des Spätmittelalters bis in die frühe Neuzeit, 1993, surtout 79-81

Auteur(e): Gregor Spuhler / AN