No 1

Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel

naissance 27.1.1814 à Paris, décès 17.9.1879 à Lausanne, fils d'Emmanuel, conservateur des résidences royales. ∞ 1834 Elisabeth Tempier. Dessinateur, architecte autodidacte par choix, V. occupe une place centrale dans l'architecture française. Dans son Dictionnaire raisonné de l'architecture française du XIe au XVIe s. (8 vol., 1854-1868), il met en place une synthèse, à la fois bilan de son activité intense d'architecte restaurateur et corpus fondateur de son œuvre théorique Les entretiens sur l'architecture (1863), qui passe pour avoir posé les bases de l'architecture moderne. En Suisse, où il vit au gré de ses projets et chantiers, V. intervient à la cathédrale de Lausanne (1872-1879); il entreprend de lui imposer une unité de style dans une manière gothique Ile-de-France et réalise la reconstruction de la tour lanterne où il remplace l'octogone de maçonnerie, qui reposait sur les reins de la voûte, par une flèche en charpente habillée de tourelles d'angle et d'une maçonnerie en trompe-l'œil, figurant l'octogone. A Genève, il étudie pour la cathédrale un projet de restauration de la chapelle des Macchabées (1874-1878) et un projet, non réalisé, de monument funéraire pour le duc de Brunswick. Le chantier de Lausanne se déroule parallèlement à la grande entreprise de sa vie qui aura été le projet de restauration du Mont-Blanc, "monument de l'Europe", dont il lève une carte topographique complète, dresse des relevés qu'il synthétise dans une série de panoramas et à propos duquel il publie  Le massif du Mont Blanc  (1876). Cet ouvrage constitue véritablement son testament intellectuel; un panorama alpin imaginaire ornait du reste les murs de l'atelier de sa maison de Lausanne (construite en 1876), lieu de ses ultimes réflexions.


Bibliographie
Viollet-le-Duc, cat. expo. Lausanne, 1979
– J. Grubel, «Viollet-le-Duc et l'architecture rurale», in NMAH, 30, 1979, 396-410
– P.A. Frey, dir., E. Viollet-le-Duc et le massif du Mont-Blanc, 1868-1879, 1988
Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc, 2010
– G. Chemolli, Viollet-le-Duc, architetto, 2011

Auteur(e): Pierre Frey