No 3

Werenfels, Samuel

baptême 4.8.1720 à Bâle, décès 11.9.1800 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Peter, commerçant (fabrique de gants en cuir), et de Catharina Socin. Petit-neveu et filleul de Samuel ( -> 2). ∞ Maria Magdalena Strübin. Membre de la corporation zu Spinnwettern à Bâle dès 1743, maître en 1748. Inspecteur des moulins dès 1788, maître d'œuvre à Bâle dès 1794. Les réalisations architecturales de W. illustrent le baroque tardif bâlois. Les demeures urbaines et les maisons de campagne construites sur ses plans à Bâle et dans les environs montrent une parenté de style avec l'architecture alsacienne de son époque, notamment la maison de campagne Ryhiner-Blech (1751), les maisons Zum Delphin (1760) et Zum Dolder (1761), la maison de campagne Bruckgut à Münchenstein (1761), la Maison bleue (Reichensteinerhof) et la Maison blanche (Wendelstörferhof, 1769), l'hôtel des postes (1773, auj. maison de ville), le Falkensteinerhof (1779) ou encore la maison de campagne Ebenrain à Sissach (1776). En 1786, W. bâtit à Hégenheim (Alsace) l'église paroissiale Saint-Rémi.


Fonds d'archives
– Plans, AComm Delémont, Musée cantonal de Liestal, Musée d'hist. de Bâle, StABL et StABS
Bibliographie
– M. Müller, Samuel Werenfels, 1971
– H.-R. Heyer, Schloss Ebenrain, 1992

Auteur(e): Marie-Claire Berkemeier / FP