No 1

Blotnitzki, Leopold Stanislaus

naissance 15.11.1817 en Pologne alors russe, décès 23.6.1879 à Berne, Wurtembergeois (1850), de Genève (1853). Fils de Valentin, et d'Anna Krüger. ∞ Carolina Müller. Formation d'ingénieur à l'école des cadets de Saint-Pétersbourg, premiers travaux à Odessa (Russie, auj. Ukraine) et Munich. Après de nouvelles études à Berlin, Vienne, Munich, Londres et Paris, B. participa à la planification de la ligne ferroviaire Vienne-Prague. Il travailla dès 1845 aux chemins de fer wurtembergeois, à Stuttgart, sous la direction de Karl von Etzel, qu'il suivit en 1852 à Bâle pour dresser les plans du Central-Suisse et à Genève pour établir un projet de gare. En 1853, il succéda comme ingénieur cantonal genevois à Guillaume-Henri Dufour et Jules de Beaumont. Il agença l'extension de la ville sur les deux rives du lac (1854-1855); son plan définitif (1858) doublait pratiquement la surface urbaine. Il bâtit avec Daniel Chantre le pont du Mont-Blanc (1861-1862). Après avoir établi les plans de la ligne Lausanne-Romont-Fribourg-Berne (1855), il se chargea en 1856 de la direction générale des travaux dans le canton de Fribourg, mais vu le retard pris par le chantier, il démissionna en 1859. Il fut expert du Conseil fédéral pour la correction du Rhône et des torrents dans le canton du Valais (1861-1862), puis inspecteur fédéral de la correction du Rhône (1863-1873). Il déménagea à Thoune pour y construire la caserne fédérale en 1863 (projet établi avec Felix Wilhelm Kubly). En 1863-1865, il construisit le siège de la Banque fédérale à la Bubenbergplatz à Berne. Il ne put devenir architecte municipal de Lucerne, pour des raisons de salaire. En 1865, B. s'installa à Berne. Il y publia un rapport sur les effets du foehn (1869) et conçut des plans pour le quartier de la Kleine et Grosse Schanze. Peu après, il étudia la construction du chemin de fer du Brünig. De 1873 à 1877, il fut inspecteur technique au Département nouvellement créé des chemins de fer et du commerce (projet de gare en cul-de-sac à Berne en 1874). Après s'être retiré, il s'occupa surtout des problèmes de construction et d'exploitation des tramways. En 1850, le roi du Wurtemberg lui décerna la médaille d'or des arts et des sciences.


Fonds d'archives
– Fonds, AEG, AFS, AEFR, AEVS, AV Berne, AV Lucerne
Bibliographie
Eisenbahn, 9, no 2, 1879, 10-11
SKL, 4, 42, 481
INSA, 2, 411, 464; 4, 279-283, 330-332, 363
Architektenlex., 65

Auteur(e): Agathon Aerni / WW