26/04/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Raperswilen

Comm. TG, distr. de Kreuzlingen. La commune située sur le Seerücken comprend les villages et hameaux de Büren, Fischbach, Helsighausen, Müllberg et Sonnenberg ainsi que R. 1227 Raperswilar. 446 hab. en 1850, 430 en 1900, 402 en 1950, 426 en 2000. Sites fortifiés préhistoriques de Risi (âge du Bronze) et Schanz (probablement de l'âge du Fer). Büren et Müllberg relevaient de la juridiction de Klingenberg, une partie de Fischbach, Helsighausen et R. de celle de Fruthwilen, quatre maisons à Fischbach de celle de Hattenhausen, et six autres dépendaient directement du bailli de Thurgovie. Le coutumier commun de R. et Helsighausen date de 1616. R. fit partie du district de Steckborn de 1803 à 2010. Les réformés reçurent vers 1560 la chapelle de R., relevant de Homburg et profanée en 1529, où prêcha le pasteur de Wigoltingen dès 1562, en alternance avec le pasteur de Lipperswil de 1661 à 1798. La nouvelle église de R., érigée en 1766, relève toujours de Wigoltingen. George Treherne, aristocrate anglais, construisit le château de Müllberg (1854-1866) qui abrita dès 1905 un établissement de cure d'air et brûla en 1914. Dans la commune prédominaient les cultures fruitières et l'agriculture, puis l'élevage, la production laitière et l'exploitation forestière. R. possède quelques industries (surtout bois, quelques garages) et une mine de mica. Plus de la moitié des personnes actives travaillait à l'extérieur en 2000 et la commune offrait près de 43% des emplois dans le secteur primaire en 2005.


Bibliographie
Thurgauer Jahrbuch, 1979, 69-72
MAH TG 6, 2001, 259-266

Auteur(e): Erich Trösch / EVU